LA VIE DES RÉGIONS
16 septembre 2017
© Henning Larsen/Région Hauts de France.

Médicaments : Lille veut l’Agence européenne

C’est l’une des conséquences positives du Brexit : un certain nombre d’institutions vont devoir quitter la capitale londonienne. C’est le cas de l’Agence européenne du Médicament et de ses 900 agents, actuellement installés à Londres. La compétition pour accueillir le futur siège de l’Agence est officiellement ouverte depuis le 1er août. En tout, 19 villes se sont portées candidates, dont Milan, Barcelone, Amsterdam, Copenhague… et Lille. La capitale des Hauts-de-France a bâti un solide dossier et ne manque pas d’atouts pour devancer ses rivales : situation géographique connectée à toute l’Europe, réseau d’infrastructures de transports et de mobilité unique en France, environnement de santé et de recherche d’excellence avec le Pôle Eurasanté… L’emplacement du futur siège est déjà connu, au cœur du quartier d’affaires de la métropole lilloise, entre le Grand Palais et l’Hôtel de Région (notre photo). L’État, la Région, la MEL (Métropole européenne de Lille) et la ville de Lille ont lancé une campagne sur les réseaux sociaux autour du slogan “we are waiting for you”. Décision des États membres de l’Union européenne au mois de novembre.

À LIRE ÉGALEMENT
Voir tous les articles
addc79c69010db773cad0ce94f09453d@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@