fbpx
À LA UNE
Philippe Martin
14/04/2020
200414 Hompage2
Bernard Stalter est décédé des suites d’une infection au Covid-19.

La mort de Bernard Stalter

72 / 100 Score SEO

Élu de la Région Grand Est, décédé d’une infection au Covid-19, il présidait les Chambres des métiers et de l’Artisanat.

Ceux qui ne le connaissaient que de loin se souviennent de ses spectaculaires moustaches argentées. Mais ceux qui le connaissaient mieux savaient à quel point Bernard Stalter, décédé à Strasbourg le 13 avril à l’âge de 63 ans, des suites d’une infection au Covid-19, était un élu engagé, infatigable, au service de la profession d’artisan et de sa région Grand Est dont il était élu.

Président du Réseau national des Chambres de métiers et de l’artisanat (CMA) depuis le 26 septembre 2018, Bernard Stalter, lui-même à la tête d’une entreprise artisanale de coiffure, avait été élu à la vice-présidence de l’Union européenne de l’artisanat et des PME (UEAPME). Il était aussi à la tête de l’Union nationale des entreprises de coiffure (Unec) depuis 2014 et de la Confédération nationale des métiers de service (CNAMS) depuis septembre 2018. Il siégeait à la Région Grand Est en tant que conseiller régional délégué à l’artisanat.

Parmi les premières réactions, celle de Jean Rottner, président de la Région Grand Est : « C’était mon ami. Merci Berard pour ce que tu m’auras transmis. Je suis d’une tristesse infinie. Tu as tellement donné à l’artisanat. La Région Grand Est et l’Alsace sont en deuil ».

200414 Photo 1

Le président des CMA en compagnie du ministre de l’Economie Bruno Le Maire.

Renaud Muselier, président de Régions de France : « Pour chaque cause, il existe des combattants infatigables et déterminés qui y consacrent une existence entière. Bernard Stalter était un homme de cette trempe-là. Président du réseau national des chambres de métiers et de l’artisanat, conseiller régional du Grand Est aux côtés de mon ami Jean Rottner, il défendait sans relâche la place de l’artisanat dans le monde économique, mais aussi dans le domaine de la formation et de l’apprentissage.

Sa disparition, des suites d’une contamination au Covid-19 qu’il avait annoncée le 27 mars dernier, laisse beaucoup de tristesse et de peine. »

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie : « J’apprends avec une immense tristesse la disparition de mon ami Bernard Stalter, défenseur inlassable des artisans, toujours disponible, ouvert et souriant. Il nous manquera, il manquera à la France des artisans, il manquera à l’Alsace ».

Pour lire la suite abonnez-vous à Régions Magazine
À LIRE ÉGALEMENT
Voir tous les articles