LA VIE DES RÉGIONS
Philippe Martin
14/07/2020
VivaTech 2021

VivaTech aura lieu du 17 au 19 juin 2021

Le sommet mondial de la “Tech” reviendra “encore plus fort” !

Ce fut évidemment un déchirement pour les organisateurs de VivaTech, qui avaient espéré jusqu’au bout sauver l’édition 2020 du sommet mondial de la Tech. Mais, en plein cœur de la crise liée à l’épidémie de Covic-19, il a bien fallu se résoudre à l’évidence : il devenait impossible de faire venir en juin de cette année, de la France et du monde entier, les participants à cette grande manifestation.

Cette fois, et c’est une excellente nouvelle, Viva Technology confirme son retour en 2021 à Paris, Porte de Versailles, dans les halls 1 et 2 ainsi que le Dôme de Paris. L’événement start-up et tech numéro 1 en Europe précise ses dates : deux journées seront dédiées aux professionnels de l’écosystème tech les 17 et 18 juin, suivies d’une journée ouverte à tous les publics le 19 juin. Le format qui a fait le succès des quatre éditions précédentes sera enrichi de nouvelles expériences virtuelles, toujours plus personnalisées et interactives, à vivre depuis les quatre coins du monde.
La cinquième édition de VivaTech en 2021 promet donc d’être un rendez-vous international incontournable dans le contexte de la reprise économique, marqué par le besoin de relancer le business et de renouer avec le lien humain. Depuis sa création, l’événement favorise la collaboration entre une pluralité d’acteurs innovants et accompagne les startups dans l’accélération de leur croissance. Plus que jamais, la force de VivaTech sera de rassembler tous ceux qui comptent dans l’écosystème pour continuer à innover et accélérer la contribution positive de la tech à l’économie et à la société. Par ailleurs, l’expérience VivaTech sera renouvelée et enrichie de nouvelles expériences digitales permettant à chacun de découvrir des formes d’interactions inédites.

Comme le rappelle Julie Ranty, directrice générale de VivaTech : « Pour Maurice Lévy, Pierre Louette, co-présidents de VivaTech et moi-même, la prochaine édition de VivaTech sera une formidable opportunité de mettre la puissance de l’innovation au service de nos sociétés pour les rendre plus inclusives et durables. C’est notre mission depuis la création de VivaTech et elle est plus essentielle que jamais. Nous rassemblerons, sous des formats variés, les plus grands leaders de la tech, penseurs, grands groupes, startups et investisseurs pour tirer les enseignements de cette crise inédite, repenser nos modèles et innover collectivement, au service du bien commun. »

D’ici là, VivaTech et ses partenaires continuent de soutenir le développement des start-ups dans ce contexte difficile. Les challenges 2020 de collaboration entre start-ups et grands groupes ont été maintenus, permettant à plusieurs centaines de start-ups d’entrer en contact avec des clients et partenaires potentiels pour innover ensemble. La liste des plus de 250 startups bénéficiant de ces challenges est disponible ici.
En parallèle, Le groupe LVMH désignera début juillet le lauréat de la 4e édition du LVMH Innovation Award. D’autres initiatives ciblées sont menées, comme le Female Founder Challenge pour connecter femmes entrepreneures et investisseurs (résultats le 18 juin) ou encore le concours French IoT de La Poste pour soutenir le développement de services connectés à impact positif.

Et bien entendu, Régions Magazine, partenaire depuis plusieurs années, et qui devait publier un numéro spécial consacré à l’édition 2020, sera présent à chaque étape pour rendre compte de cet événement incontournable, ou les Régions Françaises sont plus présentes d’année en année.

À LIRE ÉGALEMENT
  • Occitanie

    L’État financera la LGV Bordeaux-Toulouse

    C’est un communiqué commun, cosigné de la présidente (PS) de la Région Occitanie Carole Delga, et du président (LR) de la Métropole de Toulouse Jean-Luc Moudenc, qui se réjouissent, une fois n’est pas coutume, d’une annonce du Premier ministre Jean Castex : les deux élus ont accueilli avec « beaucoup de satisfaction » l’engagement de l’Etat à hauteur de 4,1 milliards d’euros, en faveur de la fameuse ligne à grande vitesse entre Bordeaux et Toulouse. Lire la suite

  • Provence-Alpes-Côte d’Azur

    Marseille, escale zéro fumée…

    Depuis des années, une partie importante de la pollution dans la ville de Marseille et dans la Région Sud (les ports de Toulon et Nice sont également concernés) est due aux émissions des navires de croisière et des ferries à quai. Phénomène renforcé par la pandémie, qui a contraint plusieurs “villes flottantes” à rester bloquées dans les ports sans pouvoir circuler… mais tout en continuant à polluer. Lire la suite

  • La Vie des Régions

    Éric Chevée nouveau président des CESER de France

    L’assemblée générale de CESER de France, réunie le 23 juin, a élu président Éric Chevée, président du CESER du Centre-Val de Loire, ainsi que sept membres du bureau. Il succède ainsi à Laurent Degroote, président du CESER des Hauts-de-France, qui présidait les CESER de France depuis 2016. Lire la suite

Voir tous les articles