LA VIE DES RÉGIONS
9 septembre 2017
TGV
© Région Pays de la Loire/Ouest Médias.

Le TER sur des rails TGV, c’est fait !

Quarante minutes : c’est le temps que gagnent désormais les voyageurs sur chacun de leurs trajets entre Nantes et Laval. En effet, le lancement le 2 juillet de la Ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire n’a pas seulement réduit le temps de parcours entre Laval et Paris : les liaisons entre Laval, Angers et Nantes bénéficient aussi de la mise en place des premiers TER à grande vitesse. La construction du tronçon entre Sablé-sur-Sarthe et Laval, financée en partie par la région Pays de la Loire, est également source de plus de confort pour les voyageurs : les liaisons en TER entre Laval, Nantes, Ancenis, Angers et Sablé-sur-Sarthe sont désormais directes. De plus, pour la première fois en France, des trains régionaux TER circulent désormais sur des lignes TGV (notre photo). Au préalable, il a fallu équiper spécifiquement certains de ces trains : ainsi, huit rames ZTER ont fait l’objet d’adaptations techniques liées à la signalisation embarquée propre aux lignes à grande vitesse. D’un coût total de 15,8 M€, ce grand chantier a été lancé et financé intégralement par la région des Pays de la Loire, qui avait reçu l’an dernier pour ce projet le Trophée de l’Innovation Régions Magazine dans la catégorie Transports.

À LIRE ÉGALEMENT
  • Occitanie

    L’État financera la LGV Bordeaux-Toulouse

    C’est un communiqué commun, cosigné de la présidente (PS) de la Région Occitanie Carole Delga, et du président (LR) de la Métropole de Toulouse Jean-Luc Moudenc, qui se réjouissent, une fois n’est pas coutume, d’une annonce du Premier ministre Jean Castex : les deux élus ont accueilli avec « beaucoup de satisfaction » l’engagement de l’Etat à hauteur de 4,1 milliards d’euros, en faveur de la fameuse ligne à grande vitesse entre Bordeaux et Toulouse. Lire la suite

  • Provence-Alpes-Côte d’Azur

    Marseille, escale zéro fumée…

    Depuis des années, une partie importante de la pollution dans la ville de Marseille et dans la Région Sud (les ports de Toulon et Nice sont également concernés) est due aux émissions des navires de croisière et des ferries à quai. Phénomène renforcé par la pandémie, qui a contraint plusieurs “villes flottantes” à rester bloquées dans les ports sans pouvoir circuler… mais tout en continuant à polluer. Lire la suite

  • La Vie des Régions

    Éric Chevée nouveau président des CESER de France

    L’assemblée générale de CESER de France, réunie le 23 juin, a élu président Éric Chevée, président du CESER du Centre-Val de Loire, ainsi que sept membres du bureau. Il succède ainsi à Laurent Degroote, président du CESER des Hauts-de-France, qui présidait les CESER de France depuis 2016. Lire la suite

Voir tous les articles