LA VIE DES RÉGIONS
11 septembre 2017
grandest
© Stadler / Région Grand Est.

La Région soutient les télés locales

La région Grand Est a décidé de s’appuyer sur ses quatre chaînes de télévisions locales, Alsace 20, Canal 32Mirabelle TV et Vosges télévision, via un Contrat d’Objectifs et de Moyens, pour développer les liens entre les habitants et valoriser la vie locale. Ce partenariat est développé sur une période de trois ans (2017-2018- 2019). Disposant d’un fort potentiel de développement et d’attractivité, le Grand Est entend “s’appuyer sur les télévisions locales, réels canaux d’information de proximité, pour qu’elles jouent un rôle essentiel dans la valorisation de la vie locale auprès des habitants.” Cette collaboration originale contribue d’une part, à la réalisation de programmes d’envergure que les chaînes n’auraient pu réussir à produire seules dans leur configuration actuelle, et d’autre part, à apporter un contenu à dimension régionale en complément de leur propre programmation. Les chaînes devront notamment produire un magazine d’informations hebdomadaire, un magazine économique mensuel, ainsi qu’un certain nombre de documentaires et de films d’animation ou de fiction. Notre photo : signature du contrat d’objectifs en présence du président de la région Philippe Richert.

À LIRE ÉGALEMENT
  • Occitanie

    L’État financera la LGV Bordeaux-Toulouse

    C’est un communiqué commun, cosigné de la présidente (PS) de la Région Occitanie Carole Delga, et du président (LR) de la Métropole de Toulouse Jean-Luc Moudenc, qui se réjouissent, une fois n’est pas coutume, d’une annonce du Premier ministre Jean Castex : les deux élus ont accueilli avec « beaucoup de satisfaction » l’engagement de l’Etat à hauteur de 4,1 milliards d’euros, en faveur de la fameuse ligne à grande vitesse entre Bordeaux et Toulouse. Lire la suite

  • Provence-Alpes-Côte d’Azur

    Marseille, escale zéro fumée…

    Depuis des années, une partie importante de la pollution dans la ville de Marseille et dans la Région Sud (les ports de Toulon et Nice sont également concernés) est due aux émissions des navires de croisière et des ferries à quai. Phénomène renforcé par la pandémie, qui a contraint plusieurs “villes flottantes” à rester bloquées dans les ports sans pouvoir circuler… mais tout en continuant à polluer. Lire la suite

  • La Vie des Régions

    Éric Chevée nouveau président des CESER de France

    L’assemblée générale de CESER de France, réunie le 23 juin, a élu président Éric Chevée, président du CESER du Centre-Val de Loire, ainsi que sept membres du bureau. Il succède ainsi à Laurent Degroote, président du CESER des Hauts-de-France, qui présidait les CESER de France depuis 2016. Lire la suite

Voir tous les articles