LA VIE DES RÉGIONS
16 septembre 2017
archi
© Henning Larsen/Région Hauts de France.

Médicaments : Lille veut l’Agence européenne

C’est l’une des conséquences positives du Brexit : un certain nombre d’institutions vont devoir quitter la capitale londonienne. C’est le cas de l’Agence européenne du Médicament et de ses 900 agents, actuellement installés à Londres. La compétition pour accueillir le futur siège de l’Agence est officiellement ouverte depuis le 1er août. En tout, 19 villes se sont portées candidates, dont Milan, Barcelone, Amsterdam, Copenhague… et Lille. La capitale des Hauts-de-France a bâti un solide dossier et ne manque pas d’atouts pour devancer ses rivales : situation géographique connectée à toute l’Europe, réseau d’infrastructures de transports et de mobilité unique en France, environnement de santé et de recherche d’excellence avec le Pôle Eurasanté… L’emplacement du futur siège est déjà connu, au cœur du quartier d’affaires de la métropole lilloise, entre le Grand Palais et l’Hôtel de Région (notre photo). L’État, la Région, la MEL (Métropole européenne de Lille) et la ville de Lille ont lancé une campagne sur les réseaux sociaux autour du slogan “we are waiting for you”. Décision des États membres de l’Union européenne au mois de novembre.

À LIRE ÉGALEMENT
  • Occitanie

    L’État financera la LGV Bordeaux-Toulouse

    C’est un communiqué commun, cosigné de la présidente (PS) de la Région Occitanie Carole Delga, et du président (LR) de la Métropole de Toulouse Jean-Luc Moudenc, qui se réjouissent, une fois n’est pas coutume, d’une annonce du Premier ministre Jean Castex : les deux élus ont accueilli avec « beaucoup de satisfaction » l’engagement de l’Etat à hauteur de 4,1 milliards d’euros, en faveur de la fameuse ligne à grande vitesse entre Bordeaux et Toulouse. Lire la suite

  • Provence-Alpes-Côte d’Azur

    Marseille, escale zéro fumée…

    Depuis des années, une partie importante de la pollution dans la ville de Marseille et dans la Région Sud (les ports de Toulon et Nice sont également concernés) est due aux émissions des navires de croisière et des ferries à quai. Phénomène renforcé par la pandémie, qui a contraint plusieurs “villes flottantes” à rester bloquées dans les ports sans pouvoir circuler… mais tout en continuant à polluer. Lire la suite

  • La Vie des Régions

    Éric Chevée nouveau président des CESER de France

    L’assemblée générale de CESER de France, réunie le 23 juin, a élu président Éric Chevée, président du CESER du Centre-Val de Loire, ainsi que sept membres du bureau. Il succède ainsi à Laurent Degroote, président du CESER des Hauts-de-France, qui présidait les CESER de France depuis 2016. Lire la suite

Voir tous les articles