LA VIE DES RÉGIONS
Philippe Martin
09/04/2021
210409 Regions Magazine Vie3

La Région veut expérimenter la réouverture des lieux culturels

En Région Centre-Val de Loire, le Premier ministre Jean Castex s’est déplacé à Orléans le 13 février pour co-signer les documents du plan de relance, avec le président de Région François Bonneau.

Ces deux contrats atteignent un montant record de 1,8 milliard d’euros et comprennent un engagement financier de la Région à hauteur de 600 M€. Ils s’articulent autour de quatre axes majeurs : l’attractivité du territoire (réindustrialiser, relocaliser, innover), le renforcement de la cohésion sociale et territoriale, l’accélération de la transition énergétique, et l’effort sur les infrastructures de mobilité.

Sur ce dernier point, il est à souligner que la Région Centre-Val de Loire est la seule à obtenir, dans son accord Etat-Région, la sauvegarde des lignes de desserte fine du territoire, plus communément appelées “petites lignes” (Tours-Chinon, Tours-Loches, Chartres-Courtalain notamment) pour un montant de 250 M€, dont la moitié prise en charge par la Région.

Par ailleurs, le président du Centre-Val de Loire a réclamé la « mise en place immédiate d’un état d’urgence culturel », réclamant l’expérimentation par la Région « d’un accès maîtrisé et concerté à la culture », ce qui avait été mis en place dans la région dès avril 2020, avec l’accès partiel et sur rendez-vous de lieux culturels et touristiques comme les Châteaux de la Loire, mais aussi les Musées et les Centres d’art.

À LIRE ÉGALEMENT
  • Occitanie

    L’État financera la LGV Bordeaux-Toulouse

    C’est un communiqué commun, cosigné de la présidente (PS) de la Région Occitanie Carole Delga, et du président (LR) de la Métropole de Toulouse Jean-Luc Moudenc, qui se réjouissent, une fois n’est pas coutume, d’une annonce du Premier ministre Jean Castex : les deux élus ont accueilli avec « beaucoup de satisfaction » l’engagement de l’Etat à hauteur de 4,1 milliards d’euros, en faveur de la fameuse ligne à grande vitesse entre Bordeaux et Toulouse. Lire la suite

  • Provence-Alpes-Côte d’Azur

    Marseille, escale zéro fumée…

    Depuis des années, une partie importante de la pollution dans la ville de Marseille et dans la Région Sud (les ports de Toulon et Nice sont également concernés) est due aux émissions des navires de croisière et des ferries à quai. Phénomène renforcé par la pandémie, qui a contraint plusieurs “villes flottantes” à rester bloquées dans les ports sans pouvoir circuler… mais tout en continuant à polluer. Lire la suite

  • La Vie des Régions

    Éric Chevée nouveau président des CESER de France

    L’assemblée générale de CESER de France, réunie le 23 juin, a élu président Éric Chevée, président du CESER du Centre-Val de Loire, ainsi que sept membres du bureau. Il succède ainsi à Laurent Degroote, président du CESER des Hauts-de-France, qui présidait les CESER de France depuis 2016. Lire la suite

Voir tous les articles