À LA UNE
200214 Homepage
Le nouveau président (à droite) et son vice-président devant le Comité des régions renouvelé.

Un président grec pour le Comité européen des Régions

Apostolos Tzitzikostas a été élu le 12 février à la tête de la structure qui rassemblé tous les élus régionaux. Régions Magazine présente la nouvelle délégation française.

Le ton est nouveau, plus tranché. “Nous sommes la voix d’un million d’autorités locales, d’un million de personnes démocratiquement élues à travers l’Europe entière. Nous voulons désormais faire entendre cette voix”. Est-ce parce que le nouveau président du Comité européen des Régions est un Grec, le gouverneur de la province de Macédoine Centrale Apostolos Tzitzikostas, et que c’est la première fois qu’un Grec préside une institution majeure de l’Union Européenne ? Toujours est-il qu’il semble bien décidé à faire entendre sa voix, et celle de son million de mandants, dans les débats très tendus qui s’annoncent pour le vote du prochain budget de l’Europe.

En cause, notamment, les fonds de cohésion, qui donnent à l’Europe sa coloration sociale, ou encore la PAC (Politique Agricole Commune), tous deux menacés par ceux qui veulent redonner un tour de vis et d’austérité à une Europe affaiblie par le Brexit. “Il n’en est pas question”, affirme avec vigueur le nouveau président, élu le mercredi 12 février à Bruxelles. “Jusqu’à présent notre approche a été un échec. Il nous faut bâtir un nouveau modèle. Nous sommes une institution forte, représentative des Régions et des Villes. Les fonds de cohésion sont ceux qui parlent le plus aux citoyens, car ils permettent de construire des hôpitaux, des écoles, des routes… Accepter leur baisse, c’est ouvrir largement la porte aux eurosceptiques. Nous n’accepterons aucune coupure !”

Des propos que les élus français du Comité des Régions, dont la délégation a été largement renouvelée, peuvent reprendre à leu compte. Ainsi d’Isabelle Boudineau, vice-présidente de la Région Nouvelle-Aquitaine et tout juste réélue présidente de la Commission pour la cohésion territoriale et le budget : “notre grande responsabilité, c’est de faire en sorte que l’Union européenne se dote, à partir de 2021, d’une politique de cohésion bien financée pour l’ensemble des régions européennes. Sans solidarité européenne et réduction des inégalités, il ne sera pas possible de redonner confiance aux Européens dans le projet européen et un destin commun ».

200214 Photo 1
Apostolos Tzitzikostas a été élu, mercredi 12 février lors de la 138ème session plénière du Comité européen des régions (CdR), président de cette institution. Il succède à Karl-Heinz Lambertz, sénateur de la Communauté germanophone de Belgique. Il présidera le Comité européen des régions pendant deux ans et demi. Il sera assisté de son premier vice-président, Vasco Ilidio Alves Cordeiro, président du gouvernement régional des Açores. On le voit ici en compagnie de François Decoster, conseiller régional des Hauts-de-France (à droite).

12 hommes, 12 femmes

André Viola (PES), Président du Département de l’Aude en Occitanie dirigera la délégation nationale de la France au Comité européen des régions (CdR), dont les membres se sont réunis pour la première fois le 12 février à l’entame d’un nouveau mandat de cinq ans. Les vice-présidents de la délégation française sont Vanessa Charbonneau (EPP), vice-présidente de la région Pays de la Loire et Marie-Antoinette Maupertuis (EA), Membre exécutif de l’autorité régionale de Corse. La délégation française auprès de l’assemblée qui représente les collectivités territoriales au sein de l’Union Européenne comprend 24 membres titulaires avec une parité parfaite, 12 femmes et 12 hommes.

Elle compte en outre des membres éminents tels que Loig Chesnais-Girard, président de la Région Bretagne, qui sera élu prochainement Président du groupe de contact du Comité avec le Royaume-Uni, François Decoster, conseiller régional des Hauts-de-France et président du Groupe Renew Europe au CdR, et Christophe Rouillon, maire de Coulaines et président du Groupe Socialiste européen au CdR.

Guillaume Cros, vice-président du conseil régional d’Occitanie est un des vice-présidents du groupe des Verts nouvellement constitué au CdR. Isabelle Boudineau, vice-présidente de la Région Nouvelle-Aquitaine, a été réélue Présidente de la commission pour la cohésion territoriale et le budget (COTER), une fonction clé au sien du CdR.

Philippe Martin

200214 Photo 2
Isabelle Boudineau (vice-présidente de la Région Nouvelle-Aquitaine) et Loïg Chesnais-Girard (président de la Région Bretagne), lors de la dernière session du CdR.

La délégation française

13 membres de la délégation actuelle étaient déjà membres de la délégation française lors du mandat précédent de 2015 à 2020. Outre André Viola et Isabelle Boudineau, il s’agit de :

  • Christophe Rouillon, maire de Coulaines
  • Danièle Boeglin, vice-présidente du conseil départemental de l’Abe
  • Jean-Noël Verfaillie, membre du conseil départemental du Nord
  • Jean-Paul Pourquier, membre du conseil départemental de Lozère
  • Marie-Antoinette Maupertuis, membre exécutif de l’autorité régionale de Corse
  • Mélanie Fortier, membre du conseil régional Centre-Val-de Loire
  • Nathalie Sarrabezolles, présidente du conseil départemental du Finistère (et membre du bureau politique du CdR)
  • Pascal Mangin, membre du conseil régional Grand-Est
  • Guillaume Cros, vice-président du conseil régional d’Occitanie
  • François Decoster, conseiller régional des Hauts de France
  • Franck Cecconi, membre du conseil régional d’Ile de France (et membre du bureau politique du CdR)

Les 11 nouveaux membres titulaires sont :

  • Agnès Rampal, membre du conseil municipal de Nice
  • Vincent Chauvet, maire d’Autun
  • Loïg Chesnais-Girard, président de la région Bretagne
  • Cécile Gallien, maire de Voray
  • Agnès Le Brun, maire de Morlaix
  • Sylvie Marcilly, membre du conseil départemental de Charente-Maritime
  • Franck Proust, 1er adjoint au maire de Nîmes (et membre du bureau politique du CdR)
  • Patrice Verchère, membre du conseil régional Auvergne Rhône-Alpes
  • Yolaine Costes, membre du conseil régional de la Réunion
  • Karine Gloanec-Maurin, maire de Couëtron-au-Perche Vanessa Charbonneau, vice-présidente du conseil régional du Pays de la Loire.
Pour lire la suite abonnez-vous à Régions Magazine
À LIRE ÉGALEMENT
Voir tous les articles