fbpx
À LA UNE
Philippe Martin
11/04/2020
200411 Homepage05
Le navire Cyrano de Bergerac, à quai à Bordeaux, accueille désormais les personnels soignants. Photo D. Trentacosta Pour Cruise Bordeaux.

Nouvelle-Aquitaine : à Bordeaux, un paquebot fluvial pour les personnels soignants

55 / 100 Score SEO

Le navire Cyrano de Bergerac peut accueillir jusqu’à 25 personnes.

La crise du Covid-19 amène de nombreux professionnels de santé à s’isoler de leurs familles par mesure de précaution, ou à résider à proximité de leur lieu de travail. Face à ce constat, le Port de Bordeaux et la compagnie CroisiEurope, en lien avec l’Agence Régionale de Santé, et avec le soutien de la Ville de Bordeaux, ont décidé de mettre à leur disposition le navire Cyrano de Bergerac, depuis le 10 avril. Le but est de permettre aux médecins, infirmiers ou aide soignants de disposer d’un lieu de repos et d’hébergement, confortable, et facilement accessible.

L’armateur, basé à Strasbourg, dans une région fortement touchée par le Covid-19, est très impliqué dans l’appui aux personnels hospitaliers, et a déjà développé une initiative similaire sur la Seine. CroisiEurope propose gracieusement depuis le 10 avril à Bordeaux, une prestation hébergement et petit déjeuner aux soignants qui en font la demande.

Amarré sur la Garonne, au ponton Albert-Londres, dans le centre de Bordeaux, le Cyrano de Bergerac, navire de 110 mètres de long pour 11 mètres de large, construit en 2013, compte 87 cabines, et effectue habituellement des croisières sur la Gironde, la Garonne et la Dordogne. Il peut héberger, pendant la période de pandémie, un maximum de 25 personnes, pour appliquer strictement les mesures de distanciation et de sécurité.

L’accès à bord est possible 24h/24 pour être en phase avec les horaires de garde des personnels de santé, et les soignants concernés peuvent stationner gratuitement à proximité. Le navire est également facilement accessible en tramway.

200411 Cyrano de Bergerac credit photo D

Le Grand Port Maritime de Bordeaux, et la Ville de Bordeaux, ont facilité, à titre gracieux, la mise en place opérationnelle de cette solution d’hébergement.  L’Agence Régionale de la Santé (ARS) s’est chargée de relayer cette initiative auprès des établissements de santé pour recenser les besoins.

Cette opération bénéficie du partenariat du Comité Régional du Tourisme Nouvelle-Aquitaine dans le cadre de son action # Solidarité Tourisme.

Pour lire la suite abonnez-vous à Régions Magazine
À LIRE ÉGALEMENT
Voir tous les articles