fbpx
À LA UNE
Philippe Martin
10/04/2020
200410 Photo homepage
Avant le début de la crise, les réions avaient rencontre le ministre Bruno Le Maire dans le cadre du Conseil économique. Leur travail commun se poursuit désormais à distance.

Les Régions doublent leur participation au fonds de solidarité

65 / 100 Score SEO

Leur engagement dans le mécanisme mis en place par l’Etat se monte désormais à 500 M€.

Jeudi 9 avril en soirée, les ministres de l’Économie et des Finances de l’Union européenne ont réussi à trouver un accord pour l’activation du mécanisme européen de solidarité, et la mise en place d’un fonds de relance à l’échelle de l’UE, portant ainsi à 1.750 milliards d’euros la mobilisation financière à l’échelle de l’Europe.

Les Régions de France « saluent les efforts du gouvernement français et de Bruno Le Maire qui ont permis d’aboutir à ce résultat historique. Elles se félicitent de la décision du ministre de l’Économie et des Finances de porter le plan d’urgence de la France à 100 milliards d’euros, comme de sa décision d’élever à 5.000 € le plafond d’aide au titre du deuxième volet du fonds national de solidarité ».

200410 Photo 1

Le président de Régions de France Renaud Muselier, en lien direct et permanent avec ses collègues présidents de Région. Photo Régions de France.

Compte tenu de la gravité de la situation économique frappant les TPE, les artisans et les indépendants, les Régions ont donc décidé d’accompagner ce mouvement en doublant leur participation à ce fonds, ce qui porte leur engagement à 500 M€, tout en se mobilisent très fortement au côté de l’État pour assurer l’instruction et le versement des aides.
Cette décision renforce encore le montant des aides d’urgence spécifiques que les Régions ont mises en place au travers de divers instruments qui répondent aux besoins des entreprises de leurs territoires : fonds régionaux de solidarité avec les Départements ou les EPCI, avances remboursables, prêts de trésorerie bonifiés avec Bpifrance, moratoires sur les remboursements, etc.
Depuis le début de la crise, les Régions « se sont engagées avec une très grande résolution dans l’accompagnement des entreprises, en coordination avec les dispositifs nationaux, et commencent à mettre en place des outils pour accompagner la relance ». Mais elles tiennent à attirer l’attention sur les conséquences de la crise sur leurs recettes de fonctionnement, en particulier en 2021.

Elles en appellent donc à l’État pour qu’une discussion puisse s’engager dès la fin de la crise sanitaire, afin que le financement indispensable des mesures de relance de l’économie « ne soit pas totalement amputé par cet effondrement sans précédent de leurs recettes de fonctionnement. »

Pour lire la suite abonnez-vous à Régions Magazine
À LIRE ÉGALEMENT
Voir tous les articles