fbpx
À LA UNE
Philippe Martin
11/05/2020
200511 Regions Magazine Homepage2
A Dunkerque, la ville a mis au point un dispositif de soutien à l’achat d’un vélo. Photo Ville de Dunkerque.

Le Grand Est se lance dans la “participation citoyenne”

Après la métropole de Dunkerque, la Région de l’Est veut dessiner son avenir en demandant l’avis de ses habitants.

Parmi les nombreux changements que la crise liée à l’épidémie de Covid-19 a engendrés, le recours à une démocratie plus directe, donnant la parole aux habitants d’une région ou d’une ville, va peut-être devenir le “tube de l’été”. Après la ville et la communauté urbaine de Dunkerque, qui avaient lancé les premiers l’opération, c’est au tour de la Région Grand Et de se livrer au délicat exercice de la démocratie directe, à travers l’opération “Ma Région demain”.

200511 Regions Magazine Photos4

Comme déjà révélé sur notre site internet (lire par ailleurs), la grande ville portuaire des Hauts-de-France a lancé le 25 avril un “appel à idées afin d’inventer des solutions pour vivre ensemble après le 11 mai”. Le maire de Dunkerque Patrice Vergriete espérait recueillir quelques centaines de suggestions, ses espoirs ont été largement dépassés : plus de 2.500 contributions en une semaine ! Et pas que de l’utopique, mais surtout du concret : les idées recueillies sur la plate-forme www.vivre-ensemble-apres.com “montrent l’immense besoin qu’ont les habitants du Dunkerquois de sortir, de se déplacer, de se divertir, de retrouver une vie presque normale. De savoir comment l’école va être organisée aussi”, précise Patrice Vergriete.

Avec une série d’applications immédiatement mis en œuvre, dès le dépouillement des contributions achevé : plan local de déconfinement progressif, réflexion sur la collecte des déchets, mise en place d’un planning spécifique pour la réouverture des écoles, aides à l’achat pour un vélo neuf afin de favoriser les déplacements doux, demande de dérogation auprès du Préfet pour la réouverture des plages… La Région est en effet classée en zone rouge : “pour l’accès à la plage et à la digue et les sports nautiques, nous avions déposé une demande de dérogation auprès du préfet et elle nous a été refusée, a regretté Patrice Vergriete. Grâce aux nombreuses bonnes idées reçues sur ce thème de la part des citoyens dunkerquois, que je remercie pour leur mobilisation, nous avions pourtant présenté un plan de déconfinement proposant des solutions pour respecter la distanciation sociale.” Mais ce n’est sans doute que partie remise.

Lire ici la synthèse des contributions par thème.

200511 Regions Magazine Photos5

Des ateliers citoyens dans tout le Grand Est

En tout cas, l’idée fait école. C’est au tour d’une Région, le Grand Est, si durement frappé par l’épidémie, de s’engager dans une démarche similaire, à travers l’opération “Ma Région demain”.

“La crise actuelle nous touche bien sûr à titre individuel, en nous privant notamment de notre liberté de nous déplacer, mais elle souligne aussi la force de notre interdépendance et de nos actions solidaires. C’est pourquoi la gestion de la crise et de ses conséquences est une affaire collective et citoyenne sur les plans social, économique, environnemental et sociétal. Plus que jamais, nous tenons à maintenir avec nos habitants un dialogue constructif pour relever ensemble le défi de la Région de demain”, souligne Jean Rottner, Président de la Région Grand Est.

Préparer l’avenir, ensemble, tel est donc l’objectif de la démarche de participation citoyenne lancée le 5 mai par la Région Grand Est. Faire part de ses idées et de ses attentes, exprimer son avis, souligner les priorités, ce qui doit changer, évoluer, mais aussi ce qui est positif… tel est l’esprit de cette démarche qui se veut ouverte et constructive.

Les contributions des citoyens seront recueillies au moyen d’un questionnaire dénommé “La crise et vous” et d’une boîte à idées “Ma Région Demain”, tournée vers l’avenir, pour identifier les sujets importants, les priorités, faire des suggestions, voter pour les projets et idées les plus pertinents.

200511 Regions Magazine Photos6

La Région Grand Est s’engage dans cette démarche à “écouter, à analyser et à aller plus loin avec les habitants du Grand Est :

– en recueillant, en synthétisant et en partageant les retours du questionnaire “La crise et vous”,

– en identifiant les idées phares proposées pour chaque thématique de la boîte à idées et en les soumettant au débat,

– en répondant aux idées les plus plébiscitées sur la plateforme.”

Le débat et la construction communs se poursuivront, dans les semaines et les mois à venir et dès que le contexte le permettra, par l’organisation d’ateliers citoyens dans tout le Grand Est. Les agglomérations, les villes moyennes, les villages et les territoires ruraux accueilleront ces rencontres ouvertes à chacun pour échanger sur les idées et les thèmes phares issus de la consultation et ainsi définir des priorités d’actions. Les porteurs de projets ayant rencontré le plus de succès sur la plateforme pourront également rencontrer les élus régionaux pour parler directement de leurs propositions.

En quelque heures, plus d’une centaine de contributions ont déjà été mises en ligne, à travers des thèmes comme “l’accès au numérique” jusqu’aux transports, en passant par “l’axe frontalier/européen” ou l’organisation des loisirs et du tourisme.

L’espace de consultation est simple d’utilisation et facilement accessible à l’adresse suivante : https://www.maregiondemain.fr

Pour lire la suite abonnez-vous à Régions Magazine
À LIRE ÉGALEMENT
Voir tous les articles