À LA UNE
9 janvier 2019
Homepage : Le CES de Las Vegas est le rendez-vous mondial de l’électronique… et des start-ups. CI-dessus : La délégation des Hauts-de-France.

Las Vegas, le rendez-vous des Régions !

Les régions françaises sont plus que jamais présentes au CES de Las Vegas, pour y soutenir leurs start-ups.

C’est devenu un rendez-vous lointain, mais incontournable des Régions françaises : comme chaque année, elles affichent complet au “Consumer Electronic Show” de Las Vegas, le rendez-vous mondial de l’électronique grand public. Jusqu’au 11 janvier, les treize assurent en effet une présence “physique” aux côtés de leurs start-ups, pour y porter haut et fort les couleurs de la France et de ses régions.

Sur 4.000 entreprises présentes, plus de 420 entreprises françaises, et 380 start-ups rassemblées au sein du Pavillon français de l’Eureka Park. Un véritable record, et une innovation : pour la première fois, onze de ces régions sont regroupées sous la bannière la Team France Export, lancée l’an dernier par Business France : Bourgogne-Franche-Comté, Bretagne, Centre Val de Loire, Hauts-de-France, Île-de-France, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur se retrouvent ainsi placées sous le label French tech.

 

La délégation de l’Île-de-France.

 

La délégation de l’Occitanie.

 

La région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur arrive en tête avec 52 start-ups présentes, talonnée de près par l’Île-de-France dont les 40 start-ups présentent es solutions dans des secteurs de l’intelligence artificielle comme la santé, la mobilité ou la smart-city.

Deux Régions font en quelque sorte “bande à part”. Le Grand Est, dont le président Jean Rottner a fait le déplacement pour soutenir les sept start-ups régionales. Et Auvergne-Rhône-Alpes, dont la délégation accompagne 35 entreprises.

Pour Juliette Jarry, vice-présidente de cette Région, en charge du numérique, “le CES de Las Vegas comporte une forte résonance du thème de l’électronique grand public, mais qui aborde à la fois l’innovation, la mobilité, la smart city, les questions sociétales, entrepreneuriales, le financement des innovations… Pour toutes ces raisons, cet évènement est incontournable pour nos entreprises du secteur, et correspond parfaitement aux politiques régionales développées dans le cadre de la feuille de route numérique”.

La moitié des entreprises d’Auvergne-Rhône-Alpes qui partent n’en sont d’ailleurs pas à leur première expérience, ainsi Pixminds, une entreprise chambérienne à l’origine d’innovation dans le jeu vidéo revient pour la 4e fois, ou encore Lancey energie storage qui a raflé l’année dernière un “Best of innovation”… En amont de leur voyage, Minalogic, associé à l’Ecole de management de Lyon, assure la préparation individuelle et collective grâce à un soutien financier apporté par la Région afin de maximiser les opportunités de rencontres, d’échanges et de business.

 

Pour lire la suite abonnez-vous à Régions Magazine
À LIRE ÉGALEMENT
Voir tous les articles
Nullam sit risus risus. in tristique luctus ut dolor Donec quis commodo