fbpx
À LA UNE
Philippe Martin
27/03/2020
270320 Homepage corse
Jean-Guy Talamoni, président de l’Assemblée de Corse, et Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif de Corse, (les deux au centre), en vidéoconférence avec le Premier ministre Edouard Philippe.

La Corse adopte un plan d’urgence

Particulièrement frappée par l’épidémie, l’île fait face, tant sur le plan sanitaire qu’économique.

La Corse est particulièrement frappée par l’épidémie de coronavirus, à la fois à travers le nombre de malades atteints (250 dont déjà 21 décès), mais aussi sur le plan économique, s’agissant d’une région dans laquelle, par exemple, le tourisme représente 24 % du PIB (contre 7 % au niveau national).

Devant cette situation, la Collectivité de Corse vient d’adopter un “plan d’urgence et de sauvegarde économique et sociale”, à hauteur de 30 millions d’euros.

Ce plan se décline en trois volets principaux.

. La solidarité avec les personnes et foyers en situation de difficulté, de pauvreté, de précarité, ou de vulnérabilité.

Cet objectif est poursuivi à travers d’une part un dispositif exceptionnel de soutien aux faibles revenus, et d’autre part grâce au renforcement des dispositifs d’intervention au profit des plus démunis. Par exemple le dispositif « Aiutu In casa – Covid-19 » (3,2 millions d’euros), qui consiste en la prise en charge d’une partie des loyers et charges locatives, pendant la période de confinement liée à la crise sanitaire, des personnes ou foyers disposant d’un revenu équivalent à 1,5 fois le SMIC, et ayant subi une baisse de leurs revenus du fait de la crise du Covid-19.

Il s’agira du d’une somme forfaitaire maximale de 150 € visant à compenser une partie des charges d’eau, de gaz et d’électricité et du loyer pendant toute la durée du confinement.

200327 Photo 1 corse

Le navire militaire Le Tonnerre a évacué 12 patients corses, atteints du Covid 19, vers le continent. Photo Manon Perelli Régions Magazine.

. La sauvegarde du tissu économique insulaire.

Pendant la crise et après la crise, la Collectivité entend faire face à l’urgence et renforcer les mécanismes d’aide aux trésoreries mais aussi souhaite faciliter l’accès au crédit bancaire. Les dispositifs créés, mobilisés ou redéployés permettront de garantir 150 M€ de crédits bancaires. Notamment à travers la Création d’un fonds « Sustegnu – Covid-19 » de solidarité spécifique pour les entreprises insulaires.

Ce fonds, constitué avec la CCIT grâce à un apport majoritaire de la Collectivité de Corse (6 M€, susceptible d’être abondé si nécessaire jusqu’à 8 M€) permettra de mobiliser, en lien avec le secteur bancaire des prêts de trésorerie à taux zéro avec différé d’amortissement, le tout pour un volume global estimé à 120 M€.

. La préparation du rebond, du relèvement de l’économie corse et la construction d’un nouveau modèle économique et social.

Il s’agit notamment d’accompagner le secteur stratégique du transport aérien et Air Corsica,

Compagnie de la Corse et des Corses. Mais aussi de soutenir de façon spécifique le secteur du tourisme, secteur clé de l’économie insulaire, particulièrement impacté par la crise du Covid-19.

L’Agence du tourisme de la Corse a, dès les prémices de la crise, engagé avec les socioprofessionnels du secteur une stratégie de sortie de crise.

Elle consacrera en 2020, 3,8 M€ à une campagne de communication exceptionnelle visant à préserver les parts de marché de la destination corse.

 

Le détail du plan est à retrouver sur le lien

https://www.isula.corsica/Crise-economique-et-sociale-liee-au-Covid-19-le-Conseil-executif-de-Corse-mobilise-des-aujourd-hui-30-millions-d-euros_a1319.html

Pour lire la suite abonnez-vous à Régions Magazine
À LIRE ÉGALEMENT
Voir tous les articles