fbpx
À LA UNE
Philippe Martin
08/04/2020
200408 Homepage2
Éric Lombard, directeur général de la Caisse des Dépôts, a présenté le 8 avril les résultats 2019 et évoqué les perspectives de l’après-crise.

La Caisse des Dépôts prête à affronter le « monde d’après »

67 / 100 Score SEO

Les excellents résultats de l’organisme financier seront précieux pour affronter la sortie de crise.

 « Les résultats que je vais vous présenter sont ceux du monde d’avant » : en détaillant l’activité de la Caisse des Dépôts pour l’année 2019, son directeur général Éric Lombard a sans doute pensé que cette présentation, programmée à l’origine le 26 mars, n’aurait pas dû se dérouler par Skype, confinement oblige, mais au siège de la Caisse et en présence de nombreux journalistes… Cela n’a pas empêché le patron du groupe de décrire avec clarté et précision des résultats très enviables, qui seront d’autant plus précieux pour affronter la sortie de crise.

Car la Caisse des Dépôts et ses filiales auront évidemment un rôle capital à jouer dans le redémarrage de l’activité économique de notre pays, qu’Éric Lombard compare volontiers à « un sportif qui a perdu ses muscles pendant une période d’inactivité physique, et qu’il va falloir aider à se remuscler ». Sans entrer dans le détail, il a notamment évoqué le financement de l’hôpital public (auquel la Caisse, via sa filiale la SFIL, a déjà participé en 2019 à hauteur de 650 M€), ainsi que des EHPAD, la « réorganisation de notre système industriel de nature à renforcer la production nationale et certaines filières de fabrication, et à pouvoir mieux affronter les périodes de grands risques », ou encore le soutien aux collectivités, largement en cours lui aussi.

Face à ces enjeux immenses, les « résultats d’excellente facture » de la Caisse sont évidemment les bienvenus. On trouvera ci-dessous les tableaux les plus parlants, mais s’il fallait ne retenir que deux chiffres, ce serait le résultat agrégé 2019 : 2,7 milliards d’euros ; et le montant des actions engagées par la Caisse et ses différentes filiales : 72 milliards d’euros,

Certains résultats peuvent apparaître comme négatifs. C’est le cas par exemple des fonds d’épargne, passés de 1.549 M€ à 679 M€. Ce qui s’explique toutefois par la baisse des taux d’intérêt et de l’inflation, et par l’impact du « Plan logement n°2 ». A noter au passage que depuis le début de la crise liée à l’épidémie de Covd-19, les Français ont renforcé leur épargne…

Le reste des résultats est en progression, fait d’autant plus marquant que 2019 a été l’année de la « finalisation de ce grand groupe public, grâce au rapprochement avec le groupe La Poste », dont la Caisse des Dépôts est désormais actionnaire à 66 %. « La capacité d’engagement de notre organisation au service du pays, qui sera très précieuse dans cette période qui s’ouvre, peut s’évaluer à 1.200 Md€ », a tenu à rappeler Éric Lombard. Précisons au passage que la Caisse a reversé à l’Etat en 2019, un montant de 1,4 Md€ (voir tableau plus loin).

En première ligne dans le soutien aux Régions

Éric Lombard a également répondu aux questions des journalistes, dont celles de Régions Magazine.

Régions Magazine : Comment la Caisse des Dépôts, et évidemment la Banque des Territoires, travaillent-elles avec les Régions, très actives dans plusieurs domaines, et dont plusieurs ont déjà créé leur propre fonds de soutien à l’économie, depuis le début du confinement ?

Éric Lombard : Plus que jamais, nos directions régionales sont évidemment engagées aux côtés des conseils régionaux dans leurs différentes actions liées à la crise du Covid-19. Je rappelle que la Banque des Territoires est partie prenante à parité avec les Régions, dans les fonds de soutien au monde économique mis en place par celles-ci. C’est déjà le cas dans le Grand Est, en Région Sud, en Pays de la Loire, et je sais que d’autres sont en projet.

Je pense que cette crise nous conduit à maintenir, et à renforcer, le lien avec les élus locaux, et particulièrement avec ceux des régions.

RM : Le tourisme est assurément un des secteurs les plus durement touchés par la crise liée à l’épidémie. La Banque des Territoires vient de débloquer une enveloppe de 50 M€ en garantie pour les TPE et PME éligibles au Prête Tourisme. D’autres dispositifs sont-ils à l’étude ?

EL : Il est clair que l’activité touristique va se trouver, se trouve déjà frappée de plein fouet par cette crise. Le dispositif mis en place en urgence par la Banque des Territoires avec ce fonds de garantie, vient s’ajouter aux premières mesures de soutien et à d’autres moyens qui fonctionnaient déjà, comme les Prêts Atout ou les Prêts Rebond.

Nous allons suivre les difficultés de cette filière avec une attention toute particulière, et il nous faudra faire preuve d’une réactivité accrue pour faire face à ses difficultés. Bpifrance, la Banque des territoires et l’ensemble des moyens de la Caisse sont d’ores et déjà au service de cette relance.

RM : Quel premier bilan tirez-vous de l’opération « Cœur de ville » ?

EL : C’est une grande réussite. Dans 222 villes, qui représentent le quart de la population française, nous avons pu mobiliser, aux côtés des élus locaux, des acteurs comme l’Etat, l’ANAH, Action Logement, bien d’autres encore, avec comme objectif la rénovation et le renforcement de l’attractivité de nos villes moyennes.

230 M€ ont déjà engagés sur cette opération, qui mobilise à temps plein 110 collaborateurs de la Caisse. Je peux même vous dire qu’au cours de l’année écoulée, nous avons tenu 3.500 rendez-vous avec les 222 maires concernés !

Donc c’est une opération qui fonctionne bien. Et nous sommes très attentifs à ce qu’il n’y ait pas de rupture dans les actions engagées, qu’il s’agisse des conséquences de l’épidémie ou de la date repoussée du deuxième tour des municipales, ce qui nous conduit à travailler avec les équipes encore en place.

Propos recueillis par Philippe Martin

200408 01

1 – Les résultats nets du Groupe

200408 02

2 – Les résultats des filiales

200408 03

3 – Ce que la Caisse des dépôts reverse à l’Etat

200408 04

4 – La composition du groupe Caisse des dépôts

200408 05

5 – Les entités du pôle financier

Pour lire la suite abonnez-vous à Régions Magazine
À LIRE ÉGALEMENT
Voir tous les articles