À LA UNE
Philippe Martin
21/01/2021
210121 Regions Magazine Homepage01
La BEI va notamment participer financièrement au premier projet éolien maritime au large de Fécamp (Normandie).

La BEI plus que jamais mobilisée en France

Volume d’activités historique en 2020 avec 10 milliards d’euros de financements dont la moitié dédiée au climat.

La présentation des résultats de la Banque Européenne d’Investissement donne généralement lieu à une conférence de presse très suivie et pleine d’enseignements. Cette année il a fallu recourir à la visioconférence, pour présenter une année “sans précédent” en termes d’activité pour le banquier de l’Europe.

En effet, 2020 a été une année d’activité record pour le Groupe BEI en France avec un peu plus 10 milliards d’euros de financements dédiés à l’investissement dans les secteurs public et privé. Le volume d’activité du Groupe BEI en France en 2020 s’est réparti de la façon suivante : 8,9 milliards d’euros issus de la Banque européenne d’investissement (BEI) et 1,2 milliard d’euros du Fonds européen d’investissement (FEI).

A l’échelle de l’institution, la France se situe en 2ème position des pays bénéficiaires des financements du Groupe BEI, après l’Italie. Au terme du plan Juncker (2015-2020), la France confirme qu’elle en a été le principal bénéficiaire, en soutien principalement de l’innovation et des investissements climatiques. 

L’action climatique et le soutien à l’innovation ont été deux axes forts de l’activité du Groupe BEI en France au cours des dernières années et notamment en 2020 parallèlement à la mise en œuvre de mesures urgentes de soutien aux secteurs privé et public pour atténuer les conséquences d’une crise sanitaire inédite.

« Comme l’illustre un volume de prêts record en 2020, le Groupe BEI en France s’est fortement mobilisé pour soutenir l’investissement en cette période d’urgence climatique, économique et sanitaire. » a déclaré Ambroise Fayolle, Vvice-président de la BEI, lors de la présentation des résultats annuels du Groupe BEI. Et d’ajouter : « Les investissements en faveur du climat et de l’innovation ont été au cœur de cette mobilisation car nous sommes convaincus que ce sont les leviers d’une relance durable. Comme Banque européenne du climat, il est de notre responsabilité de soutenir la France dans ses objectifs ambitieux en matière climatique dans la droite ligne des Accords de Paris. »

210121 Regions Magazine Photos1
Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI, a présenté les résultats 2020 de la Banque européenne, à l’occasion d’une visioconférence.

La France, 1ère bénéficiaire des financements climat de la BEI

Avec l’adoption à l’unanimité par son conseil d’administration, composé des 27 Etats membres de l’Union européenne (UE), de sa Feuille de route climat le 13 novembre 2020, le Groupe BEI a franchi une étape décisive dans sa transformation en banque européenne du climat.

Avec 48% de son volume de prêts dédié à l’action climatique, la France est le premier bénéficiaire des financements climat de la BEI. Cela s’est concrétisé par un investissement global de près de 4,3 milliards d’euros axés sur le soutien à l’efficacité énergétique et aux énergies renouvelables, et sur l’atténuation des effets du changement climatique.

Parmi les nombreux projets emblématiques financés par le Groupe BEI dans le domaine climatique, 2020 marque le premier financement par la BEI (450 M€) d’un projet éolien maritime en France au large de Fécamp appelé à être le plus important parc éolien en mer en France avec une capacité de 497 MW.

De nombreux projets ont été soutenus dans le secteur public pour accompagner les collectivités et structures vers une économie plus sobre en carbone comme le transport durable avec le corridor H2 en Occitanie, les trains régionaux ou encore le Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) 100% électrique à Thionville. La BEI a également soutenu la construction de logements sociaux plus économes en énergie avec la Banque des Territoires, Paris Habitat, LIVIE ou encore IN’LI.

Des projets et partenariats innovants

Le financement de projets innovants a été au cœur de cette action climatique pour soutenir l’activité et la compétitivité des entreprises, et ainsi accélérer le développement de nouvelles technologies plus vertes tels que les systèmes de batteries intelligentes développés par Forsee Power et les moteurs électriques par PSA ou encore la plateforme technologique de Vulog qui développe des solutions de mobilité éco-responsables.

Des partenariats innovants ont également été mis en place en 2020 pour renforcer l’action de la Banque face à l’urgence climatique comme celui avec France Hydrogène pour faciliter l’accès des promoteurs de projets hydrogène aux solutions de financement et à l’expertise de la BEI. Un partenariat financier (100 M€) a également été signé avec la Banque des Territoires pour lancer la plateforme « Bus propres » et ainsi proposer un financement innovant aux collectivités territoriales et autorités organisatrices de la mobilité souhaitant verdir leur flotte de bus.

A retrouver dans le prochain numéro de Régions Magazine : l’interview d’Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI.

Coup de projecteur sur 15 projets emblématiques financés par le Groupe BEI en France en 2020

  1. 1er projet éolien maritime financé en France par la BEI (450 M€). Ce financement permettra au consortium (EDF Renouvelables, Enbridge et wpd) de réaliser la construction du plus important parc éolien en mer en France, au large de Fécamp avec une capacité de 497 MW, soit l’équivalent de la consommation annuelle en électricité de 770 000 personnes. Ce chantier mobilisera plus de 1400 emplois locaux, et permettra la création de plus d’une centaine d’emplois pérennes dans le port de Fécamp pour assurer la maintenance des installations. Ce projet est financé dans le cadre du Plan d’investissement pour l’Europe. 1er financement (212 M€) de la BEI sur une enveloppe globale de 466 M€ pour soutenir Engie dans son projet d’extension des réseaux de chaleur dans plusieurs régions de France.
  • Partenariat financier entre la BEI, BPCE Energéco et les réseaux Banques Populaires et Caisse d’Epargne (250 M€) pour soutenir les petits projets de production d’énergie renouvelable en France.
  • PSA : 145 M€ de la BEI pour le développement de moteurs électriques pour les véhicules de particuliers par E-motors.
  • Prêt de 200 M€ de la BEI à Eutelsat pour le développement de son programme KONNECT VHTS, un satellite de nouvelle génération offrant une capacité inédite pour des services de haut débit fixes et mobiles.
  • Financement de 300 M€ pour accompagner le Groupe Iliad dans ses déploiements mobiles en France notamment densifier son réseau 4G et déployer son réseau 5G.sur l’ensemble des territoires y compris les plus ruraux.
  • 1er financement de la BEI en faveur des indépendants et professions libérales de santé avec le Crédit Agricole (150 M€) pour répondre aux besoins de financement des professionnels, indépendants ou des PMEs dans le secteur de la santé. 20% du financement est dédié aux territoires frappés par la désertification médicale.
  • Financement de 15 M€ de la BEI pour soutenir la biotech AB Science dans son programme de développement COVID-19 avec le développement clinique du masitinib.
  • Soutien renforcé aux collectivités territoriales pour financer les besoins d’investissements urgents liés à la pandémie (hôpitaux, tests, équipements de protection des personnes vulnérables…). Premiers bénéficiaires :  Chambéry, Grenoble, Bouches-du-Rhône, Bourgogne, Franche-Comté.
  • Soutien de la BEI au fonds innovant Gageo (30 M€) pour soutenir les entreprises via une structure de financement rehaussant leur profil de crédit par une valorisation de leurs stocks de produits. Cela permet aux entreprises en difficulté de trésorerie de monétiser leurs stocks et ainsi avoir accès à un financement.
  1. Nouveau soutien de la BEI (50 M€) à Forsee Power pour soutenir ses activités de Recherche-Développement et Innovation (RDI° et de production des systèmes de batteries intelligentes pour la mobilité urbaine.
  1. Opération de titrisation synthétique entre la BEI, le FEI et BNP Paribas pour soutenir les PME françaises fragilisées par la crise du COVID-19. Cette transaction permet à BNP Paribas de libérer une partie du capital réglementaire alloué à une enveloppe dédiée et de déployer 515 millions d’euros de nouveaux crédits au profit des PME.
  1. Accord financier de 715 M€ entre le FEI, l’Etat français et Bpifrance pour soutenir la croissance et la transition numérique des entreprises françaises. Ce partenariat signé dans le cadre du programme européen COSME permettra aux PME de financer leur croissance tout en développant des solutions de transformation digitale adaptées à leurs besoins.
  1. Soutien du FEI à la société Phenix via le fonds ETF Partners dans le cadre du Plan d’investissement pour l’Europe. Phenix propose des solutions sur mesure pour mettre fin au gaspillage. L’entreprise s’attache à appliquer les valeurs de la « Tech For Good » qui mettent l’innovation et le digital au service de la société et du développement durable. Elle propose une application qui permet de mettre en contact les commerçants et supermarchés avec les différents acteurs du secteur caritatif et les citoyens pour donner une deuxième vie aux invendus, réduisant ainsi l’impact environnemental des pertes alimentaires tout en générant des revenus.
  1. Participation de 30 M€ du FEI au fonds de capital développement Yotta Smart Industry proposant aux PME industrielles françaises un accompagnement actif sur leurs enjeux de modernisation, de croissance et de décarbonisation. 
  1. 30 M€ du FEI à Sofinnova Industrial Biotechnology Fund 2 ciblant des sociétés à fort impact social en phase de démarrage, actives dans les domaines de la biotechnologie y compris les secteurs des technologies habilitantes, de la chimie durable et de l’économie bleue.

Retrouvez ici la fiche d’activités du groupe BEI en France

Pour lire la suite abonnez-vous à Régions Magazine
À LIRE ÉGALEMENT
Voir tous les articles
tempus Praesent neque. et, suscipit Donec Sed sem,