fbpx
À LA UNE
Philippe Martin
26/03/2020
Pendant l’allocution du président et la visite à l’hôpital de campagne.

Grand Est : La visite d’Emmanuel Macron à Mulhouse

Le président de la République a visité l’hôpital de campagne militaire.

Elle n’était pas prévue : la visite d’Emmanuel Macron à Mulhouse, mercredi 25 mars, a été décidée en dernière minute, à la fois pour rendre hommage au personnel soignant dans la région la plus touchée par l’épidémie de Covid-19, et pour visiter l’hôpital militaire de campagne installé juste à côté du Centre hospitalier de la ville, aujourd’hui saturé.


Dans son discours suivi par un peu plus de 25 millions de téléspectateurs, le président de la République a effectué une série d’annonces :

  • Des heures supplémentaires majorées et une « une prime exceptionnelle pour l’ensemble des personnels soignants et des fonctionnaires mobilisés« , dont le montant n’a pas été précisé.
  • Un plan massif d’investissement pour l’hôpital une fois cette crise passée, avec une « réponse profonde et dans la durée ».
  • Une opération militaire baptisée « Résilience » pour soutenir et aider la population française et aider à maintenir les services publics, en métropole et en Outre-Mer. Les deux porte-hélicoptères Mistral et Dixmude seront dirigés vers la Réunion (dans Océan Indien) et les Antilles « en soutien de nos territoires ultramarins« .
  • Une réunion avec les partenaires sociaux vendredi, « pour organiser le travail, pour mieux protéger au travail »

Emmanuel Macron a également annoncé que les tests de dépistage allaient passer de 5.000 à 29.000 par jour, avec priorité donnée aux soignants et aux personnels des Ehpad.

Pendant l’allocution du président et la visite à l’hôpital de campagne.

Pour lire la suite abonnez-vous à Régions Magazine
À LIRE ÉGALEMENT
Voir tous les articles