fbpx
À LA UNE
Philippe Martin
26/05/2020
200526 Homepage2
Jean Rottner et Xavier Bertrand, une démarche commune pour repasser très vite au vert.

Grand Est et Hauts-de-France : deux Régions demandent à passer au vert

Jean Rottner et Xavier Bertrand ont écrit directement au Premier ministre. Mais le second regrette de ne pas avoir été invité par Emmanuel Macron en visite dans… sa propre région.

Xavier Bertrand et Jean Rottner, Présidents des Régions Hauts-de-France et Grand Est, ont adressé ce mardi 26 mai un courrier (cliquez ici pour le lire) à Édouard Philippe, Premier ministre, pour lui demander d’entériner le passage en « zone verte » de leurs deux territoires. “Nos deux Régions, écrivent les deux présidents, ont déjà payé un lourd tribut à la crise du Covid. Dès lors que tous les indicateurs sont au vert, pourquoi stigmatiser davantage nos territoires en empêchant une reprise de l’économie qui leur est vitale.”

Les exécutifs des deux collectivités déplorent que les Régions soient stigmatisées par cette couleur nuisant à l’attractivité des territoires qui ont déjà beaucoup souffert de la crise elle-même (1.679 décès dans les Hauts-de-France, 5.127 dans le Grand Est) et qui estiment à présent subir une double peine.

Or, les données publiées par Santé Publique France indiquent que les trois conditions pour quitter la “zone rouge” sont remplies par les deux Régions : il est possible de procéder à des tests virologiques sur l’ensemble du territoire national, les lits de réanimation ne sont occupés qu’à 38 % dans les Hauts-de-France et à 48% dans le Grand Est, les passages aux urgences pour suspicion de Covid-19 se montent respectivement à 1,51 % et 3,74 %.

Alors qu’une récession de 8,2 % de PIB est annoncée pour 2020, les présidents des Régions Hauts-de-France et Grand Est considèrent “qu’il est paradoxal de ralentir la reprise économique de leurs deux Régions pesant à elles deux 14 % du PIB français. Le secteur du tourisme ayant été ravagé par les mesures de confinement, il est à présent urgent d’inciter les visiteurs à revenir passer leurs vacances dans le Nord et l’Est de la France, ce qui ne saurait s’envisager dans une région rouge”.

“Absence totale de considération”

Parallèlement, les Régions n’ont que peu apprécié le passage du président de la République Emmanuel Macron à Etaples (Hauts-de-France), dans la mesure où il a “oublié” de convier à cette visite… le président de la Région Hauts-de-France Xavier Bertrand. Dans un communiqué, Régions de France le regrette vivement : “Le Président de la République vient d’annoncer aujourd’hui un plan de soutien massif au secteur automobile. Il a choisi de le faire depuis les Hauts-de-France, mais il n’a pas jugé utile d’inviter le Président de la Région Xavier Bertrand, alors que l’industrie automobile y est un sujet stratégique.

Alors que la filière automobile est composée de milliers de TPE et de PME qui forment des écosystèmes que les Régions connaissent parfaitement, l’absence du Président des Hauts-de-France lors de l’annonce du plan est le symbole de l’absence totale de prise en considération de ce que nos Régions peuvent apporter en matière de politique industrielle et de formation.

Même si chacun comprend l’urgence, et peut se féliciter de l’ampleur des moyens mobilisés, les Régions qui ont toujours joué le jeu de la politique économique sur leurs territoires regrettent que l’État néglige la contribution qu’elles auraient pu avoir sur ce plan, et le symbolise par un manquement aux règles républicaines”, conclut Régions de France.

Pour lire la suite abonnez-vous à Régions Magazine
À LIRE ÉGALEMENT
Voir tous les articles
Donec eget Aliquam sem, luctus odio commodo tempus libero