À LA UNE
Philippe Martin
04/08/2020
200804 Regions Magazine Homepage
Le lac Daumesnil : oui, vous êtes bien à Paris ! Photo OTCP Amélie Dupont

Cet été, redécouvrez Paris et l’Île-de-France !

Nous vous proposons une découverte insolite de la ville-lumière. Et de tout le territoire francilien.

Non, Paris ce n’est pas que la Tour Eiffel, l’Arc de Triomphe et le Sacré-Cœur. En cet été un peu « particulier », l’OTCP (Office du Tourisme et des congrès de Paris) propose aux visiteurs de faire « un pas de côté », et de découvrir Paris autrement. Petit florilège.

La balade nature dans le 12e arrondissement. Reconnu comme étant l’un des « poumons verts » de la capitale, le Bois de Vincennes et les nombreux espaces verts qui s’y trouvent font du 12e le quartier nature par excellence ! On y trouve le parc Floral et son jardin botanique, le lac Daumesnil, son jardin d’agronomie tropicale, son hippodrome…

Le 14e, un village en plein cœur de la ville. Bohème, audacieux, intimiste, artiste… le 14e est un arrondissement parisien peu connu et pourtant très dynamique et authentique. Ancien faubourg de Gentilly et de Montrouge, cet « îlot urbain » de 6 km² est né en 1860, suite à la loi du 16 juin 1859, qui a dessiné les nouveaux contours de Paris en 20 arrondissements. Depuis, le 14ème arrondissement entretient un lien singulier avec son Histoire, veillant à préserver son esprit village, populaire et créatif.  Lieu de vie, de partage et d’échange, le 14ème arrondissement est aussi une invitation au calme pour découvrir Paris.

L’Est parisien, un Paris bucolique. De Bastille au quartier de la Mouzaïa, l’Est parisien abrite de nombreux cours et passages, à l’écart de l’effervescence des rues. Bucoliques, insolites, cachée, elles sont autant de petites pépites à explorer à l’occasion d’une promenade.

Vous pouvez aussi louer un bateau électrique dans le canal de l’Ourcq, parcourir « Paris à vélo » grâce à un guide spécifique, participer à des escape games grâce à My urban experience, découvrir l’art urbain grâce à Background, faire un tour du monde culinaire grâce à des plats à emporter, y compris à la Tour d’Argent…

Rendez-vous sur le site de l’Office du Tourisme et des congrès, 29 rue de Rivoli, ou sur le site

https://www.parisinfo.com/

200804 Regions Magazine Photos1

Le tourisme en Île-de-France : pour tous les goûts… et toutes les couleurs !
Montage CRT IDF Tripelon-Jarry Ogawa

De Saint-Ouen à l’île de la Jatte

Et si vous alliez passer une partie de vos vacances à… Saint-Ouen ? Non, on ne plaisante pas. Pariant sur un nouveau mode de tourisme “post-Covid”, les opérateurs touristiques franciliens ont décidé de mette en valeur une nouvelle offre, fondée sur les “contrats régionaux de destination”. Et de faire rimer proximité et originalité.

Reprenons le cas de Saint-Ouen. Ou plus exactement de neuf villes au nord-est de Paris, regroupées autour de l’identité “Plaine commune”, regorgeant de richesses touristiques et patrimoniales tellement nombreuses… qu’on finit par ne plus les voir. Des sites majeurs tels que la Basilique de Saint-Denis et le Marché aux Puces de Saint-Ouen, bien sûr, ou encore le mythique Stade de France qui se visite. Mais aussi des lieux moins connus et souvent tout aussi attractifs : la Maison d’éducation de la Légion d’Honneur, le Musée d’art et d’histoire, la Cité du cinéma, les Cités-jardins de Stains et d’Epinay-sur-Seine. Du patrimoine industriel (Magasins généraux, manufacture des allumettes), architectural, et même vert et fluvial autour du canal Saint-Denis, de la Seine et de leurs berges.

Sans parler de tout le secteur qui sera consacré aux Jeux Olympiques 2024. Entre le quartier Pleyel à Saint-Denis, Saint-Ouen et L’Ile-Saint-Denis, le village olympique et paralympique “Bords de Seine Pleyel” accueillera les 17.000 sportifs, donnant lieu à autant de chantiers spectaculaires qui pourront bientôt se visiter.

Autre “contrat régional de destination” des plus alléchants, celui de l’“Axe Seine”, qui comme son nom l’indique, donne à découvrir le fleuve emblématique sous toutes ses coutures ! Croisière fluviale avec ou sans hébergement entre Le Havre et Paris, innombrables visites culturelles du musée d’Orsay jusqu’à Giverny, en passant par l’île de la Jatte ou Herblay-sur-Seine. Sans parler des plus beaux châteaux d’Île-de-France, qu’ils soient médiévaux, résidence royale ou d’Empire. Ou des deux véloroutes qui serpentent depuis Paris vers Lille… ou Londres !

Et ce n’est qu’un début : si trois contrats régionaux de destinations sont signés (lire en encadré), une demi-douzaine est en discussion. Avec à la clef un effort intense de la Région (soutien à l’investissement, formation, promotion, etc.). Si l’on y ajoute le tourisme d’affaires, frappé de plein fouet par la pandémie, mais qui va bien finir par redémarrer, le tourisme francilien a de beaux jours devant lui. Même si les prochains risquent d’être très compliqués pour de nombreux professionnels…

Trois contrats régionaux de destinations sont signés : Axe-Seine, mais aussi Vallée de l’Oise (Pontoise, l’Isle-Adam, tourné vers le fleuve et l’impressionnisme) et Smart-City-Issy-les-Moulineaux (smart tourisme). Deux sont en cours de signature : Plaine Commune-Grand Paris, mais aussi Vallée de la Seine et du Loing (vélo, architecture, fleuve, séminaires). Et pas moins de six autres sont en discussion : Provinois, Pays de Meaux, Pays de Coulommiers, Grand Roissy, Boucles de la Marne et Vincennes. Il y a du pain sur la planche… et de belles visites à prévoir !

www.visitparisregion.com

Retrouvez notre dossier complet “Cet été restez en France et rendez-vous en villeS” dans le numéro 154 de Régions Magazine, actuellement en kiosque !

Pour lire la suite abonnez-vous à Régions Magazine
À LIRE ÉGALEMENT
Voir tous les articles
justo nec suscipit amet, commodo risus Aliquam id, ipsum eget ipsum lectus