À LA UNE
Philippe Martin
04/01/2021
210401 Regions Magazine Homepage01
Le premier camion “post-Brexit” débarquant d’un ferry dans le port de Cherbourg, le 2 janvier. Photos Port de Normandie

C’est parti pour le Brexit !

Les premiers ferries en provenance d’Angleterre sont arrivés dans les ports normands. Et les Hauts-de-France réclament une “zone franche” pour Calais.

Cette fois c’est parti : depuis le 1er janvier, la Grande-Bretagne ne fait plus partie de l’Union européenne. Et dès le 2 janvier, les premiers ferries en provenance d’Angleterre et soumis aux nouveaux contrôles douaniers sont arrivés dans les ports normands de Dieppe, Cherbourg et Caen-Ouistreham, réunis au sein de “Ports de Normandie”.

Leurs noms resteront gravés dans l’histoire maritime de nos deux pays. Le Seven Sisters à Dieppe, le Cotentin de la compagnie Brittany Ferries à Cherbourg, l’Armorique de la même compagnie à Caen-Ouistreham, respectivement en provenance de New Haven, Poole et Portsmouth : non, la route maritime vers l’Angleterre n’est pas coupée, elle sera juste un peu plus compliquée…

210104 Regions Magazine Photos1
Hervé Morin (au centre) était présent pour accueillir les premiers ferries à Caen-Ouistreham.

Pour l’occasion, une forte délégation de personnalités, avec à leur tête le président de la Région Normandie et de Ports de Normandie Hervé Morin, s’est rendue à Caen-Ouistreham pour rappeler l’ensemble des mesures prises afin que l’opération se déroule dans les meilleures conditions possibles. 8 M€ de travaux ont en effet été engagés pour permettre de rétablir une frontière physique (nouveaux postes de contrôles douaniers et d’espaces de contrôles), de créer des lieux de travail supplémentaires pour les administrations concernées (Douanes, services vétérinaires, contrôles phytosanitaires), ou encore d’obtenir toute une série d’indispensables agréments (chevaux, viviers, végétaux, nourriture animale).

Mais la Région et Ports de Normandie ont également tenu à sensibiliser les entreprises de la chaine logistique afin de les préparer au mieux aux nouveaux contrôles douaniers : réunions de sensibilisation, visites sur sites, fiches pratiques… “Tout a été fait pour que l’économie normande ne soit pas pénalisée” a tenu à rappeler le président du conseil régional.

Rappelons que chaque année, 1,7 million de passagers, 500.000 véhicules légers et 158.000 poids lourds transitent entre la Grande-Bretagne et la France via les terminaux transmanche de Ports de Normandie.

210104 Regions Magazine Photos2
Dieppe a accueilli ses premiers ferries “post-Brexit”. Photo Biplan Stéphane Leroy

Pour sa part, le président de la Région Hauts-de-France Xavier Bertrand a écrit directement au président de la République pour lui rappeler sa proposition de créer une zone franche économique dans le Calaisis. “Lors de votre déplacement à Calais le 16 janvier 2018, vous aviez accepté cette proposition qui concerne le territoire le plus impacté parle Brexit”, écrit Xavier Bertrand à Emmanuel Macron.

Or la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili vient d’affirmer que le gouvernement n’a pas “pour le moment retenu l’option des ports francs ou des zones économiques spéciales, à la différence d’Outre-Manche”.

“Je regrette, poursuit Xavier Bertrand, cette décision qui est en totale contradiction avec les propos que vous avez tenus devant les acteurs du Calaisis le 16 janvier 2018. La création d’une telle zone franche pour encourager l’implantation d’activités économiques dans le Calaisis aurait été une réponse possible à la concurrence déloyale des dix ports fracs envisagés par le gouvernement britannique d’ici fin 2021”.

Et le président des Hauts-de-France demande à Emmanuel Macron de “donner instruction au gouvernement pour qu’il revienne sur la position” exprimée par la ministre de la transition écologique.

Pour lire la suite abonnez-vous à Régions Magazine
À LIRE ÉGALEMENT
Voir tous les articles
commodo venenatis eget dolor Donec elit. massa et, amet,