À LA UNE
Philippe Martin
08/12/2020
201208 Regions Magazine Homepage01
Matthieu Fabbri, responsable de l’activité peinture, explique à Xavier Bertrand le fonctionnement de la nouvelle cabine de peinture hydrodiluable. Photos Bombardier.

Bombardier recrute dans les Hauts-de-France

Le constructeur ferroviaire va recruter 400 CDI pour renforcer son site de Crespin, près de Valenciennes.

La firme Bombardier vient de lancer son “Plan 1000”, un plan d’investissement sans précédent visant à moderniser et à augmenter la capacité de production de son usine de Crespin (Hauts-de-France) de 700 à 1.000 véhicules par an. L’augmentation de la capacité de production et la modernisation de l’usine seront financées par un investissement majeur de près de 25 millions d’euros.

Ce plan d’investissement s’accompagne de l’embauche d’environ 400 salariés en CDI. 160 embauches ont déjà été réalisées depuis le 1er septembre.

Au niveau industriel, le « Plan 1 000 » permettra à Bombardier d’augmenter ses capacités de production en créant de nouveaux postes de montage et de nouvelles lignes de production, en acquérant de nouveaux outils plus modernes et plus performants et en adaptant toutes les zones communes en conséquence.

201208 Regions Magazine Photos1
Xavier Bertrand en conversation avec deux salariées, dont Dabhia Warembourg., qui a été embauchée en septembre 2020 dans le cadre du Plan 1000, après avoir suivi une formation POEC de garnisseur.

Il s’agira également de moderniser en profondeur l’outil de production, à travers des actions de digitalisation et de robotisation qui contribueront à améliorer la performance des opérations et à réduire la pénibilité de certaines activités, par exemple en chaudronnerie ou en peinture.

Les enjeux environnementaux figureront au cœur de cette transformation de l’usine de Crespin. Des actions spécifiques seront mises en place pour soutenir la transition écologique de l’industrie ferroviaire. Bombardier investira notamment près d’1 million d’euros dans une initiative de réduction des émissions de COV (Composés Organiques Volatils) de ses activités peinture.

Enfin, au niveau des compétences et de l’emploi, ce plan prévoit d’embaucher 400 employés en CDI notamment par la diminution de la proportion d’employés en CDD ou en intérim. Ceci permettra de conserver le savoir-faire et l’expertise au sein de l’entreprise. 160 embauches ont déjà été réalisées depuis le 1er septembre 2020 : 100 ouvriers (conversion de contrats temporaires en CDI) et 60 employés (cadres, techniciens et agents de maîtrise).

201208 Regions Magazine Photos2
Laurent Bouyer, Président, Bombardier Transport, France et Bénélux, présente le Plan 1000.

Des discussions sont en cours avec des entreprises en difficulté dans la région des Hauts-de-France pour bâtir une approche collaborative (prêts de main d’œuvre, transferts d’employés).

« Le Plan 1 000 est pour nous autant une nécessité industrielle qu’un pari sur l’avenir », a déclaré Laurent Bouyer, Président de Bombardier Transport, France et Benelux. « C’est une responsabilité sociale dans ce contexte de crise. »

« Notre carnet de commandes est rempli pour, au moins, les 4 prochaines années » a précisé Didier Fernandes, vice-président Gestion de Projets, Bombardier Transport France et Benelux. « Nous devrons livrer en 2021 près de 400 voitures pour le Francilien (le train cofinancé par Ile-de-France Mobilités et SNCF) et plus de 500 voitures de la plateforme OMNEO (les trains régionaux à deux niveaux commandés par 10 régions françaises). À cela s’ajoutent les voitures intermédiaires du RER NG (destinées aux lignes D et E du RER), les véhicules intermédiaires et les voitures de tête non motorisées du train M7 de la SNCB (Belgique) et prochainement les nouvelles voitures du métro parisien MF19 », a-t-il conclu.

Premier site industriel ferroviaire français, Bombardier est implanté à Crespin (Nord) depuis 30 ans. Près de 2.000 personnes travaillent sur le site, dont 700 ingénieurs et cadres. D’une part, l’entreprise conçoit, construit et met en service une large gamme de matériels pour les Régions françaises. D’autre part, la branche Services rénove et répare des matériels roulants en s’appuyant sur son centre d’expertise en ingénierie spécialisé dans la maintenance et la modernisation des trains. Ce plan a été présenté en détail le 4 décembre sur le site même de l’entreprise, en présence de nombreux élus dont Xavier Bertrand, président de la Région Hauts-de-France.

Pour lire la suite abonnez-vous à Régions Magazine
À LIRE ÉGALEMENT
Voir tous les articles
leo dictum justo elit. sit massa consequat. ipsum Sed lectus Aliquam porta.