fbpx
À LA UNE
Philippe Martin
24/05/2020
200524 Regions Magazine Homepage
Reprise d’activités à Crespin (Nord) sous les yeux du président de Bombardier Transports Laurent Bouyer. Photos Bombardier.

Bombardier a repris le travail pour les Régions

L’usine de Crespin (Hauts-de-France) redémarre progressivement. Avec une nouvelle commande pour Auvergne-Rhône-Alpes.

C’est le premier site industriel ferroviaire français. Plus de 2.000 salariés travaillent sur le site de Bombardier Transport France, à Crespin, près de Valenciennes (Hauts-de-France), dont 500 ingénieurs et cadres. Un site à l’arrêt depuis le 16 mars, en tout cas s’agissant de la production puisqu’un certain nombre de salariés avaient pu continuer à œuvrer en télétravail. Depuis le 11 mai, le travail a repris progressivement, avec une première “tranche” de 50 personnes, qui sera suivie d’équipes supplémentaires dans les jours et les semaines à venir.

200524 Regions Magazine Photos1

200524 Regions Magazine Photos2

La semaine précédente avait été consacrée à la préparation de cette reprise, et à un fonctionnement “à blanc”. Un manuel de formation avait été préalablement rédigé, puis validé par le CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail). Compte tenu des dimensions d’une voiture de train, les opérations de montage, de câblage électrique, de garnissage se déroulent avec fluidité, tout en respectant les règles de sécurité Covid-19. Une équipe du secteur chaudronnerie a également repris.

Laurent Bouyer, président de Bombardier Transport France-Benelux, et Giuseppe Spitaelri, directeur du site, étaient présents lors de la reprise pour échanger en direct avec les premières équipes en place. Le travail avait déjà repris dans les mêmes conditions à la mi-avril sur le site de Bruges (Belgique).

Un redémarrage très attendu, en particulier du côté des Régions, puisque quatre contrats emblématiques qui les concernent sont en cours d’exécution à Crespin : l’OMNEO, en versions Premium Intercités et régionale, notamment pour le Centre-Val-de-Loire ; le Francilien pour l’Île-de-France ; le RER NG, pour Île-de-France Mobilités, qui circulera sur les RER E et D ; et depuis décembre dernier le métro MF19 pour la RATP et Île-de-France Mobilités.

200524 Regions Magazine Photos3

Le 28 février, Laurent Bouyer, président de Bombardier France, présente au président de la Région Centre-Val de Loire François Bonneau le premier des 32 OMNEO construits pour le compte de la Région sur le site de Crespin. A l’époque, on ne portait pas encore de masques…

De plus, au début de la crise lié à l’épidémie de Covid-19, fin mars, Bombardier Transport a reçu une commande ferme de 19 Regio 2N, automotrices à deux niveaux (114 voitures) de la part de la SNCF pour le compte de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, pour un montant de 176 M€. Ces nouvelles rames, qui seront également fabriquées à Crespin, desserviront les lignes Lyon-Mâcon et Lyon-Valence à partir de l’été 2023. La Région Auvergne-Rhône-Alpes continue ainsi de consolider sa flotte de Regio 2N, qui comportera 59 rames.

“Le Regio 2N est un train à deux niveaux qui allie capacité, confort et accessibilité, précise Laurent Bouyer. Ce matériel a fait ses preuves et convient parfaitement aux besoins des lignes régionales et périurbaines de la Région Auvergne-Rhône Alpes qui sont les plus chargées du réseau national ferré, après l’Île-de-France”.

200524 Regions Magazine Photos4

Le Regio 2N qui viendra renforcer la flotte ferroviaire de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Photo Bombardier.

Les nouvelles rames de 83 mètres offriront une capacité de 385 places assises, et pourront être exploitées en unités multiples avec le parc de 40 rames Regio 2N déjà installé sur les lignes de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Elles seront équipées du wifi, d’un système de vidéo-surveillance, de six emplacements vélos et répondront à l’ensemble des exigences européennes d’interopérabilité et d’accessibilité en vigueur.

À ce jour, les Régions ont commandé 428 rames de la plateforme BOMBARDIER OMNEO soit 337 Regio 2N pour l’Auvergne-Rhône-Alpes (59), Bretagne (26), Centre-Val de Loire (14), Hauts-de-France (25), Ile-de-France (142), Nouvelle Aquitaine (24), Occitanie (18), Pays-de-la-Loire (13), Provence-Alpes-Côte d’Azur (16); et 91 rames de version OMNEO Premium pour Centre-Val de Loire (32), Hauts-de-France (19) et Normandie (40).


Pour lire la suite abonnez-vous à Régions Magazine
À LIRE ÉGALEMENT
Voir tous les articles
commodo risus. elit. sit pulvinar commodo sem, Donec Lorem Phasellus