À LA UNE
Philippe Martin
23/11/2023
231123 Regions Magazine Homepage01
Photo Flandre Intérieure

Bailleul accueillera la Cité de la Bière

Après la visite des sites et un ultime oral avec le jury le 13 novembre, le choix est fait. Les Flandres peuvent se faire mousser : c’est la candidature de la Flandre Intérieure et son projet sur l’ancien site Nordlys à Bailleul (Nord) que le jury a finalement retenu.

La Flandre Intérieure, territoire à l’identité brassicole forte, s’est distinguée en présentant une candidature qui a su mobiliser parfaitement les acteurs brassicoles, économiques et politiques du territoire et associer les habitants. Cette identité naturelle, la candidature de la Flandre Intérieure a su la transcender au service d’un projet de rayonnement économique et touristique à l’échelle régionale, mais aussi nationale. Ce projet ambitieux promet d’être une vitrine et une opportunité de développement de notre filière brassicole, de notre patrimoine et notre identité.

Le site retenu est une ancienne usine à Bailleul, à l’arrêt depuis 1988, qui sera agencée avec un espace d’exposition, des espaces découvertes (ateliers, biérothèque, microbrasseries…), des lieux festifs, de restauration en intérieur, mais aussi en extérieur, sur une partie du toit du bâtiment aménagé en terrasse. Le projet met en avant la végétalisation du site puisque la cour de bitume deviendrait un ilot de verdure et le parvis arrière serait végétalisé. Tout est prévu pour une immersion dans les multiples univers de la bière des Hauts-de-France.

Forte de ses nombreuses brasseries, 14 dont 2 de renommée internationale, la Flandre Intérieure proposera également un volet “hors les murs” avec notamment une route de la bière. Pas d’amertume pour les autres candidats, cette route de la bière et autres lieux dédiés aux amoureux de la bière ont vocation à passer par la Pévèle-Carembault, comme par l’Arrageois et l’Avesnois.

Tout au long de ce processus de sélection, le jury a pu constater la grande qualité des 4 candidatures et notamment celle de la Pévèle-Carembault qui présentait également à l’occasion de cette séquence finale de belles perspectives.

C’est pourquoi, la volonté de la Région Hauts-de-France est d’associer, outre les trois autres territoires candidats (la Pévèle-Carembault, Arras et l’Avesnois), l’ensemble des acteurs de la filière à la construction de ce projet en Flandre Intérieure.

Pour lire la suite abonnez-vous à Régions Magazine
À LIRE ÉGALEMENT
Voir tous les articles