À LA UNE
Philippe Martin
15/02/2021
210215 Regions Magazine Homepage01
François Bonneau a signé un double accord avec le gouvernement.

Au tour du Centre-Val de Loire

Outre un accord portant sur 1,8 milliard d’euros, la Région a demandé à expérimenter la réouverture des lieux culturels.

Après les Régions Sud, Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes et Pays de la Loire, c’est au tour du Centre-Val de Loire de signer à la fois le protocole de préfiguration du CPER (Contrat de Plan Etat-Région) 2021-2027, et la partie qui la concerne du Plan de relance. Le Premier ministre Jean Castex s’est déplacé à Orléans le samedi 13 février pour co-signer les deux documents avec le président de Région François Bonneau.

210215 Regions Magazine Photo01

Ces deux contrats atteignent un montant record de 1,8 milliard d’euros et comprennent un engagement financier de la Région à hauteur de 600 M€. Ils s’articulent autour de quatre axes majeurs : l’attractivité du territoire (réindustrialiser, relocaliser, innover), le renforcement de la cohésion sociale et territoriale, l’accélération de la transition énergétique, et l’effort sur les infrastructures de mobilité.

Sur ce dernier point, il est à souligner que la Région Centre-Val de Loire est la seule à obtenir, dans son accord Etat-Région, la sauvegarde des lignes de desserte fine du territoire, plus communément appelées “petites lignes” (Tours-Chinon, Tours-Loches, Chartres-Courtalain notamment) pour un montant de 250 M€, dont la moitié prise en charge par la Région.

François Bonneau a insisté lors de cette signature, sur « l’engagement de solidarité comme un marqueur essentiel », à traduire par une politique volontariste par exemple de présence médicale et d’accès aux soins sur les tous les territoires, d’éducation des lycéens, de formation des demandeurs d’emplois, ou encore de développement de l’attractivité touristique ou du Très Haut Débit.

210215 Regions Magazine Photo02

Par ailleurs, le président du Centre-Val de Loire a lancé un double appel au Premier ministre. Il a d’abord réclamé la « mise en place immédiate d’un état d’urgence culturel », réclamant l’expérimentation par la Région « d’un accès maîtrisé et concerté à la culture », comme cela a été réalisé en Centre-Val de Loire dès avril 2020, avec l’accès partiel et sur rendez-vous de lieux culturels et touristiques comme les Châteaux de la Loire, mais aussi les Musées et les Centres d’art.

François Bonneau a également alerté le Premier ministre sur la nécessité d’une « territorialisation des stratégies face à l’amplification de la vaccination et des tests. »

Pour lire la suite abonnez-vous à Régions Magazine
À LIRE ÉGALEMENT
Voir tous les articles
facilisis elementum vulputate, in commodo tristique Phasellus sem, risus