LA VIE DES RÉGIONS
mercredi 28 février
L’ambitieux projet Jupiter 1000 est au cœur des installations de Fos-sur-Mer.

Stockage de l’électricité : Une étape décisive pour le projet Jupiter 1000

Une étape importante dans l’ambitieux projet Jupiter 1000 a été franchie avec le début de la construction des installations à Fos-sur-Mer (Bouches du Rhône) : le démonstrateur Power to Gas est en train de sortir de terre. La construction des bâtiments et de la voirie est lancée, ainsi que le raccordement aux réseaux de gaz et d’électricité, pour installer à l’été 2018 les électrolyseurs et les réacteurs de méthanation. Thierry Trouvé, directeur général de GRTgaz, et Christine Cabau Woehrel, présidente du Directoire du Grand Port Maritime de Marseille ont accueilli les partenaires du démonstrateur pour la pose de la première pierre à Fos-sur-Mer. Le premier projet Power to Gas raccordé au réseau de transport de gaz en France, repose sur un procédé qui consiste à convertir et stocker de l’électricité sous forme de gaz. Concrètement, le Power to Gas utilise l’électricité renouvelable non consommée pour produire de l’hydrogène par électrolyse de l’eau. Coordonné par GRTgaz et réalisé en collaboration avec le Grand Port Maritime de Marseille, Jupiter 1000 mobilise des partenaires français aux compétences complémentaires : McPhy Energy pour l’électrolyse, Atmostat et le CEA pour le méthaneur, Leroux et Lotz Technologies pour le captage de CO2, CNR fournissant l’électricité renouvelable et assurant la conduite à distance de l’installation, et GRTgaz et TIGF gérant l’injection dans les réseaux de gaz.Le coût du projet s’élève à 30 M€, dont près des deux tiers supportés par les partenaires industriels, et un tiers financé sous forme de subventions par l’Union Européenne (FEDER), l’État (Investissements d’avenir confiés à l’ADEME) et la région PACA. La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) soutient également le projet Jupiter 1000.

À LIRE ÉGALEMENT
Voir tous les articles
b6fe110013af73e4f88175e2edb2d563O