LA VIE DES RÉGIONS
13 septembre 2017

Nantes a son Navibus à hydrogène

C’est le premier bateau fluvial à être doté d’un système de propulsion à hydrogène. Le nouveau Navibus de Nantes, navette fluviale 100 % propre puisqu’elle ne rejette que de l’eau, a été présentée au grand public à l’occasion des Journées Hydrogène qui se sont tenues à Nantes les 20 et 21 juin dernier. Après cinq ans de conception et de travaux au chantier naval Navalu de Bouin en Vendée, et une série de tests jusqu’à mi-juillet, les premiers passagers ont pu embarquer à partir de mi-août l’après-midi, du lundi au vendredi. Le “Jules Verne 2”, puisque tel est son nom (notre photo), prendra ensuite son rythme de croisière et remplacera totalement l’actuel passeur de l’Erdre qui relie Port-Boyer aux Facultés depuis vingt ans en deux minutes, à partir du mois d’octobre. Entre 12 et 25 personnes peuvent désormais y embarquer, ainsi que dix vélos, le tout pour un voyage beaucoup plus silencieux. En 2016, le service Navibus a transporté 636.000 passagers environ, dont 66.000 pour la traversée de l’Erdre, le reste sur la Loire. Le nombre de rotations moyen par jour est de 95 traversées, sept jours sur sept.

À LIRE ÉGALEMENT
Voir tous les articles