À LA UNE
24 septembre 2017
Le Premier ministre Édouard Philippe a participé au lancement des Assises de la mobilité.

Assises de la mobilité : c’est parti !

En prélude à sa future loi, le gouvernement lance une vaste concertation sur les transports du quotidien.

Élisabeth Borne, ministre chargée des Transports, a lancé le 29 septembre les Assises nationales de la mobilité. Cette concertation sur les grandes orientations et les priorités d’investissement dans les transports s’adresse, pendant trois mois, au grand public et à tous les acteurs du territoire. Elle permet de préparer la loi d’orientation des mobilités, qui sera présentée au Parlement début 2018.

Pour la ministre, “les transports concernent le quotidien de tous les Français et sont dans le même temps en pleine transformation. Le système actuel montre aujourd’hui plusieurs limites : une impasse financière ; des fractures sociales et territoriales ; un impact insuffisamment maîtrisé sur l’environnement.”

Au-delà des grandes infrastructures, la priorité est désormais d’améliorer les transports du quotidien qui concernent la majorité des Français. L’objectif est de restaurer l’équilibre et l’efficacité des transports classiques et de développer de nouvelles solutions innovantes : covoiturage, vélos en libre-service, véhicule autonome… Pour engager cette transformation en profondeur, le Gouvernement s’est fixé “un calendrier et une méthode : une pause dans la réalisation des grands projets d’infrastructures ; des Assises nationales de la mobilité ; une loi d’orientation des mobilités.” De septembre à décembre 2017, les Assises nationales de la mobilité ont pour objectif d’identifier les besoins et les attentes prioritaires de tous les citoyens dans leurs déplacements. Élus, associations professionnelles et syndicales, ONG, entreprises et grand public de l’ensemble du territoire sont ainsi conviés à faire émerger ensemble de nouvelles solutions.

Une plateforme et des ateliers

Une plateforme en ligne dédiée aux Assises nationales de la mobilité est ouverte au public depuis le 19 septembre et pendant trois mois. Son objectif : permettre à tous de participer à la consultation autour des six grands thèmes des Assises.

En parallèle, pendant les Assises nationales de la mobilité, plusieurs ateliers sont mis en place :

  • des ateliers territoriaux sont organisés sous la forme d’une quinzaine de réunions publiques ouvertes à tous ;
  • des ateliers thématiques sur les six thèmes des Assises (lire en encadré) ;
  • des ateliers de l’innovation pour donner la parole à tous ceux qui développent des nouvelles solutions de mobilité.
Pour lire la suite abonnez-vous à Régions Magazine
À LIRE ÉGALEMENT
Voir tous les articles